visiteurs
 
 
 
 

HISTORIQUE DE L’ABBAYE

de Saint-Jacques-le-Mineur à Liège

 

L'abbaye bénédictine de Saint-Jacques-le-Mineur à Liège a été fondée en 1015 par l’êvèque Baldéric II en expiation du sang répandu lors de la bataille de Hœgaarden en 1013. Le lieu choisi, à la pointe méridionale de l'île, en dehors des murs de la cité, était propice à la construction suite aux aménagements du fleuve apportés par Notger dès le début du XIe siècle. Les premiers moines vinrent de Gembloux sous la direction de l'abbé Olbert. Dès le début, l'école monastique devint célèbre et l'abbaye florissante ; les moines fondèrent le monastère de Lubin en Pologne, ainsi que le prieuré de Saint-Léonard dans le quartier nord de Liège. En 1056, le moine Robert ramène de Compostelle une relique de saint Jacques le Majeur.

À partir du XIVe siècle, c'est à Saint-Jacques qu'étaient conservés les chartes de liberté et diplômes de la cité. Les deux bourgmestres venaient y prêter serment le 24 juillet, veille de la fête de saint Jacques le Majeur. En 1487, après le sac de Liège par Charles le Téméraire, on y signa la Paix de Saint-Jacques qui codifiait les lois et règlements du pays de Liège.

Après une première phase de construction commencée en 1418 et interrompue en 1421, l'église gothique actuelle remplaça l'église romane primitive dont la voûte du sanctuaire s’était écroulée en 1513. Les travaux reprirent en 1514 sous l'abbatiat de Jean de Cromois, pour s'achever en 1538. La voûte et ses peintures sont de la même époque, ainsi que les vitraux du chœur datés de 1525 à 1531. Le portail Renaissance ajouté en 1558 est attribué à Lambert Lombard. De l'église primitive, seul l'avant-corps roman avec une de ses trois tours a été conservé.

Au XVIIIe siècle, les moines demandent leur sécularisation qu'ils obtiennent en 1785 : l'église abbatiale devient collégiale (la huitième de Liège) et les moines deviennent des chanoines. Les livres et manuscrits, qui composent la très riche bibliothèque, sont mis en vente publique en 1788.

En 1797, après la suppression du chapitre, les bâtiments sont sauvés de la démolition grâce à l'intervention de Desmousseaux, préfet du département de l’Ourthe dont Liège faisait partie. En 1803, l'église est rendue au culte et devient paroissiale. Elle fut restaurée une première fois au XIXe siècle. La seconde restauration importante a eu lieu entre 1972 et 1975 ; des fouilles archéologiques ont alors permis de retrouver les vestiges de la crypte romane et les fondations de l’église primitive.

Chronologie de l'église Saint-Jacques à travers les siècles.
Les abbés de Saint-Jacques.
Les évêques et princes-évêques de Liège.
Les Bons Métiers de la cité de Liège.

PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE
 
     
 
Prochaines visites guidées :   
  • Mercredi 22 novembre : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (infos)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Festival d'orgue de Liège

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 1997 – Dernière modification : 12-11-2008 .