visiteurs
 
 
 
 

Monuments et curiosités de Liège

Édifices civils et musées

PALAIS - HÔTEL DE VILLE - THEATRE ROYAL - CONSERVATOIRE - SAINT-LAURENT
MUSÉE D'ANSEMBOURG - GRAND CURTIUS - MUSÉE DE LA VIE WALLONNE - TRÉSOR DE LA CATHÉDRALE

  Palais des Princes-Évêques

Le palais des princes-évêques au XVIIe sièclePalais - Première cour intérieure
Le palais de Liège est un des plus beaux édifices civils en style gothico-Renaissance du XVIe siècle en Europe.

Écouter le carillon du palais 

À l'exception de la première cour intérieure, le palais n'est malheureusement pas accessible au public.

Situation : 18, place Saint-Lambert (plan d'accès).

Suite de la visite du palais.


  Hôtel de ville

Hôtel de Ville - 1714-1718.
L'existence de l'hôtel de ville de Liège remonte au début du XIIIe siècle. Anciennement, l'hôtel de ville était surnommé La Violette, du nom de la construction gothique aux substructures de pierre et aux étages charpentés, élevée à la fin du XVe siècle, après le sac de Liège de 1468 par les Bourguignons. Elle fut détruite en juin 1691 lors du bombardement de la cité par les troupes françaises, placées sous la conduite du maréchal de Boufflers, en réaction à la ligue d'Augsbourg (coalition des puissances européennes contre la France de Louis XIV). Toutes les maisons de la place du Marché et des rues avoisinantes furent alors réduites en ruine. Si le quartier fut rapidement reconstruit, il n'en fut pas de même pour l'hôtel de ville, puisque les travaux ne débutèrent qu'en 1714 pour s'achever en 1718. L'extérieur de l'édifice n'a guère changé depuis, si ce n'est la disparition, à la Révolution, des statues de saint Lambert, de la Religion et de la Justice qui ornaient la façade. Les vases décoratifs, qui avaient eux aussi été enlevés, viennent d'être récemment replacés au sommet de la façade. L'hôtel de ville de Liège est le prototype des hôtels de ville du pays liégeois et il a notamment servi de modèle pour ceux de Tongres et de Huy.

La salle des pas-perdus est accessible au public. À l'intérieur, on peut y voir la sculpture originale des Trois grâces de Jean Del Cour qui orne le sommet du perron, en face de l'hôtel de ville, sur la place du Marché.

Situation : 2, place du Marché (plan d'accès).


  Caserne militaire de Saint-Laurent ancienne abbaye de Saint-Laurent

Ancienne abbaye de Saint-Laurent - Façade côté ville.Portail d'entrée de l'ancienne abbaye de Saint-Laurent - XVe siècle.

L'abbaye bénédictine de Saint-Laurent a été fondée au début du XIe siècle mais, depuis la fin du Xe siècle, il existait un oratoire érigé par l'évêque Éracle. Supprimée à la Révolution, elle a alors été transformée en caserne militaire à partir de 1805. L'ensemble des bâtiments, à l'exception de l'église démolie en 1809, ont été conservés. Le portail d'entrée (photo ci-dessus à droite) date du XVe siècle ; le bâtiment du Vivier du XVIIe siècle ; le palais abbatial, érigé au XVIIe siècle, a été transformé en 1727 ; les bâtiments claustraux (photo ci-dessus à gauche) ont été construit dans la seconde moitié du XVIIIe siècle par l'architecte liégeois Barthélemy Digneffe. Aujourd'hui, dans la cour située devant l'ancien palais abbatial, sont entreposées une grande partie des colonnes originales de la première cour du palais des princes-évêques.

Situation : 79, rue Saint-Laurent (plan d'accès).


  Salle philharmonique

Ancienne abbaye de Saint-Laurent - Façade côté ville.
La première école publique de musique a été créée en 1826. Elle a d'abord été installée dans l'ancienne halle des drapiers, puis rue Sainte-Croix, ensuite place Cockerill à côté de l'université et, enfin, sur le boulevard Piercot. Elle a reçu le titre de conservatoire royal en 1831 par Léopold Ier. Un de ses plus illustres élèves fut, sans conteste, César Franck.

L'édifice actuel a été érigé entre 1880 et 1886 ; l'inauguration a eu lieu le 30 avril 1887. En style Louis XIV, il est admirablement proportionné. La salle de spectacle principale peut accueillir 1700 spectateurs. L'ensemble du bâtiment a été entièrement restauré et rouvert au public le 9 septembre 2000. Il est le siège de l'orchestre philharmonique royal de Liège.

Situation : 25, boulevard Piercot (plan d'accès). Site web : www.oprl.be

  Théâtre royal – Opéra royal de Wallonie

Théâtre royal

Le théâtre royal a été construit par l’architecte Dukers de 1818 à 1822 sur l’emplacement de l’ancien couvent des dominicains.
Les colonnes du premier étage de la façade proviennent de l’ancienne église des chartreux à Cornillon ; elles sont en marbre de Saint-Remy. Le fronton est décoré de figures allégoriques réalisées en 1930 par Oscar Berchmans
. Le plafond de la salle de spectacle à l’italienne a été peint par Émile Berchmans fils ; il s’agit d’une composition réunissant Apollon, les Muses, des musiciens célèbres et des thèmes allégoriques propres aux opéras.

Situation : place de l'Opéra (plan d'accès).
Site web : www.operaliege.be


  Musée d'Ansembourg

L'hôtel d'Ansembourg a été construit vers 1730 pour un banquier liégeois, Michel Willems, et l'architecte en serait peut-être Joseph Couven. C'est en 1788 que l'hôtel passa par mariage dans la famille d'Ansembourg dont il garda toujours le nom malgré les nombreux propriétaires au XIXe siècle. La ville en fit l'acquisition en 1903 et, après restauration, il fut ouvert au public à partir de 1905 comme musée des arts décoratifs.

L'immeuble présente une façade en briques de style Louis XIV déjà teintée d'un esprit Régence dans la grâce élégante de son architecture et de sa décoration.

Le musée d'Ansembourg présente les arts décoratifs liégeois du XVIIIe siècle avec, notamment, de splendides meubles sculptés qui firent la réputation des ébénistes liégeois.

Situation : 114, Féronstrée (plan d'accès).
Le musée est ouvert du jeudi au dimanche de 10 à 18 h.


  Trésor de la cathédrale

Le reliquaire de Charles le TéméraireLe buste reliquaire de saint Lambert

Le musée du Trésor de la cathédrale est situé dans le cloître de la cathédrale Saint-Paul. On y trouve les œuvres majeures du patrimoine liégeois, parmi lesquelles le buste-reliquaire de saint Lambert et le reliquaire de Charles le Téméraire. L'ancienne cathédrale Saint-Lambert-et-Notre-Dame, détruite à la Révolution, y est largement évoquée.

Situation : 6, rue Bonne-Fortune (plan d'accès).
Le Trésor est ouvert du mardi au dimanche, de 14 à 17 h.

Site web : www.tresordeliege.be

  Grand Curtius

Maison CurtiusCette demeure patricienne de fière allure fut construite entre 1600 et 1610 par le richissime industriel et financier Jean De Corte , trésorier et fournisseur des armées du roi d'Espagne aux Pays-Bas, universellement connu sous son nom latinisé de Curtius et à qui la principauté de Liège dut l'essor de ses industries au XVIIe siècle.
La maison Curtius est le spécimen le plus représentatif de l'architecture de la Renaissance dans la région mosane.

Depuis 2009, le complexe muséal Grand Curtius regroupe diverses collections : archéologie, verre, art religieux et art mosan, armes, arts décoratifs.

Situation : 136, Féronstrée (plan d'accès).
Le musée est ouvert du mercredi au lundi de 10 à 18 h.


Cours des Mineurs  Cour des Mineurs et musée de la Vie wallonne

Cours des MineursLe musée de la Vie wallonne est situé dans le cloître de l'ancien couvent des frères mineurs attenant à l'église Saint-Antoine.

Situation : cour des Mineurs (en Hors-Château) (plan d'accès).
Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 9 h 30 à 18 h.


Consultez aussi la rubrique  Édifices religieux

 

PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE

Liège   Page précédente   

 
     
 
Prochaines visites guidées :   
  • Mercredi 22 novembre : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (infos)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Festival d'orgue de Liège

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 11-2001 – Dernière modification : 24-04-2014 .