visiteurs
 
 
 
 

Histoire de la principauté de Liège


L'année 980 où l'évêque Notger reçoit de l'empereur Otton II un diplôme lui accordant le pouvoir temporel, est communément choisie comme point de départ de l'histoire de la principauté de Liège. Cette date est toutefois symbolique car le territoire de la principauté, tel qu'il se présentait à la fin de l'Ancien Régime était le résultat d'une succession d'événements qui eurent lieu dans les années, voire dans les siècles qui suivirent cette date. Ainsi, c'est en 985 que Notger reçut de Otton III le comté de Huy, et le comté de Looz ne fut réuni à la principauté qu'au XIVe siècle. La cité de Liège était à la fois cité épiscopale et capitale d'un état d'empire, en l'occurrence la principauté de Liège qui était un état indépendant mais vassal du Saint Empire romain de la nation germanique.

Plus de 360 états formaient cet empire. Le territoire morcelé de la principauté était la conséquence d'un agrandissement non par des conquêtes, mais uniquement par des achats (Bouillon) et des legs (Looz). Ainsi, il y avait des enclaves liégeoises dans les états voisins (ex. Hœgaarden dans le Brabant, Crupet et Dorinne dans Namur) et des enclaves étrangères dans la principauté (ex. Fallais faisait partie du Brabant). Ces dernières étaient d'ailleurs très diversifiées : Brabant, Namur, Luxembourg, Bouillon, Stavelot, Trèves, Cologne, France, Provinces-Unies et Fagnolles.

Le territoire de la principauté par rapport à la Belgique actuelle

Les extensions géographiques maximales de la principauté étaient : Luijksgestel au nord, Petite-Chapelle au sud, Neer et Jalhay à l'est, Fontaine-Valmont à l'ouest.

Le territoire de la principauté regroupait Liège, le comté de Looz, le comté de Hornes, le marquisat de Franchimont et le duché de Bouillon, dont les armoiries se retrouvent toutes sur le blason de la principauté, ou sur l'actuel balson de la province de Liège.

La principauté était divisée en quartiers : cinq en banlieue liégeoise et dix hors-banlieue. Les quartiers de banlieue étaient : Amercœur, Avroy, Sainte-Marguerite, Sainte-Walburge et Saint-Léonard. Les quartiers hors-banlieue étaient : Amont, Condroz, Entre-Sambre-et-Meuse, Franchimont, Hesbaye, Horn, Looz, Moha, Montenaken, Stokkem. De plus, il y avait sept seigneuries allodiales qui constituaient le patrimoine de St-Lambert et qui étaient indépendantes des Prince et États en matière d'impôts et de contributions.

La principauté de Liège comptait vingt-trois bonnes villes : Liège, Beringen, Bilzen, Bree, Châtelet, Ciney, Couvin, Dinant, Fosses-la-Ville, Hamont, Hasselt, Herk-de-Stad, Huy, Looz, Maaseik, Peer, Sint-Truiden, Stokkem, Thuin, Tongeren, Verviers, Visé, Waremme. À ces bonnes villes, il faut adjoindre deux villes sous co-administration liégeoise : Bouillon et Maastricht.

À la fin de l'Ancien Régime, la principauté de Liège occupait un territoire de 5 697 km², couvrant environ 1/5 de la Belgique actuelle. Il ne faut pas confondre ce territoire avec celui du diocèse de Liège qui, avant la réforme de 1559, s'étendait sur quelques 20 000 km². À titre de comparaison, le royaume de Belgique couvre 30 527,91 km² et la province de Liège 3 862,30 km².

À la fin du XVIIIe siècle, la principauté comptait environ 400 000 habitants ; la cité de Liège environ 32 000 et les faubourgs de Liège environ 23 000.

Après plus de huit siècles d'existence, la principauté de Liège disparaît le 1er octobre 1795 avec la décision du rattachement à la France. Une page de l'histoire liégeoise était ainsi définitivement tournée .

Fabrice MULLER, 2000.

 

Composition :

Liège
Duché de Bouillon
Marquisat de Franchimont
Comté de Looz
Comté de Hornes

Capitale : Liège

 

Superficie : 5 697 km² (fin du XVIIIe siècle)

Population : ± 400 000 habitants (fin du XVIIIe siècle)

Densité de population : 70 habitants / km²

Quartiers :

Amercœur, Avroy, Sainte-Marguerite, Sainte-Walburge et Saint-Léonard.
Amont, Condroz, Entre-Sambre-et-Meuse, Franchimont, Hesbaye, Horn, Looz, Moha, Montenaken, Stokkem.

Les bonnes villes de la principauté
Histoire de la ville de Liège

Liège   Page précédente   

PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE
 
     
 
Prochaines visites guidées :
  • dimanche 25 juin : La fête du terril (Thier-à-Liège) (infos)
  • mercredi 5 juillet : Les enseignes en pierre sculptée (infos)
  • Samedi 8 juillet : Les fortifications de la citadelle (infos)
  • Samedi 5 août : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)
  • Mercredi 22 novembre : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (info)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 03-2000 – Dernière modification : 18-04-2017 .