visiteurs
 
 
 
 
 

Collégiale Sainte-Croix   –   Liège

 

Patrimoine campanaire

 

Le clocher de la collégiale Sainte-Croix abrite actuellement deux cloches

La cloche Marie de 1621 - Photo : Fabrice Muller1.  La plus grosse, Marie, est une magnifique cloche historique en bronze de 1621.

Son diamètre est de 1,52 m et la hauteur de son battant est de 1,33 m. D'après les fiches établies durant la seconde guerre mondiale, elle pèserait 1.800 kg et il aurait fallu 4 hommes pour la sonner. Elle porte notamment comme ornementations un calvaire et un médaillon avec grotesque, tandis que ses inscriptions en relief comprennent, à la 1ère ligne, une devise latine avec chronogramme (INCITAT AERE SACRO CRVCIOS MARIA CLIENTES : AVRE SALVTIFEROS GENS VENERARE SONOS [1626 ou, mieux, 1621, si on déchiffre AERE au lieu de AVRE]), et, aux 2e et 3e lignes, les noms des chanoines du chapitre de Sainte-Croix qui l'auraient commandée, ainsi que ses soeurs, en 1621 (==> D HIER : GHERINX DEC. AEGID : FABITUS. ARN : GERMANI . GUIL : JAMAR / ==> SEB : HUSTIN - THEOD : DE GRACE - PRESB. IAC. VILTERS - JOES : GRANJEAN - AND : ZUTENDAEL DIAC * IOACH : SCOORBROET / JOES. FREDERICI CANT - LEON: LINTERMANS - THOM : NYES . DES. RISLEUS ACH : DORIO - EUST : FROIDMONT - HIER : PROSSET . LUD : DENOEL . MATH : GUIL AL BONNCHEN - LAMB : WANZOULE . BERN : GHERINX. PAU : VERIA [….] VANES - PET : DE LISLE SUBD : CAN : NOS FIERI CURARUNT 1621).

2.  La plus petite, dédiée à la Sainte Croix et à saint Hubert, est une cloche moderne réalisée par la firme Horacantus en 1956.

Dépourvue de couronne, comme il est d'usage dans cette firme, cette cloche en bronze porte comme ornementations deux frises, dont une végétale, ainsi qu'un dessin de cloche entourant la marque du fondeur. Sur une de ses faces, on lit, en relief, une devise latine répartie sur 4 lignes (CELERES VEL TARDOS / MANE VEL VESPERE / VOS VOCAT SUPPLEX / AERIS VOX) et sur l'autre, son nom (CRUCI SANCTAE SANCTOQUE HUBERTO DICATA), ainsi que l'année de la fonte, le nom de la firme et le numéro d'ordre de l'œuvre (1956 / LOKEREN / BELGIE / ME FECIT / HORACANTUS / OPUS 1929).


Situation antérieure

Dans le passé, le patrimoine campanaire de la collégiale Sainte-Croix était beaucoup plus riche qu'actuellement. Ainsi, les archives conservent notamment la trace d'un accord fait, le 20 novembre 1620, entre le chapitre et maître Nicolas de la Chapelle, fondeur de cloches d'origine lorraine, pour la refonte de toutes les cloches de Sainte-Croix et la fourniture de vingt nouvelles, qui formaient un carillon. On sait également qu'en 1752, le carillonneur de Sainte-Croix était Noël-Toussaint Lévêcque, qui remplissait le même office à la cathédrale Saint-Lambert. Le carillon fut joué jusqu'en 1797 au moins, puis, comme beaucoup d'autres carillons liégeois, il disparut lors de la tourmente révolutionnaire. D'un autre côté, sur les quatre cloches composant la sonnerie, trois furent descendues à la même époque et saisies par l'administration française. La seule qui resta dans le clocher, y est encore aujourd'hui. Sous réserve de recherches plus approfondies dans les archives, elle pourrait bien être œuvre de Nicolas de la Chapelle.

En 1802, une des cloches de Sainte-Croix, fondue en 1622 par Nicolas de la Chapelle, fut donnée par l'administration à l'église Sainte-Marguerite. Fêlée en 1889, elle fut remplacée par deux autres cloches.

Au début de la seconde guerre mondiale, la sonnerie de Sainte-Croix comportait quatre cloches : Marie, de 1621, deux cloches coulées, en 1850 et 1857, par Martin Gaillard, fondeur à Liège, ainsi qu'une cloche coulée, en 1881, à l'origine pour l'église du séminaire de Liège, par la firme Causard, de Tellin et Colmar. Les deux cloches Gaulard et la cloche Causard furent enlevées par l'occupant les 10 et 11 mai 1943.

Renseignements aimablement fournis par Marie-Hélène Marganne et Marc Mélard.

PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE

Courriel relatif à Sainte-Croix : sainte-croix@fabrice-muller.be.
S.O.S. Collégiale Sainte-Croix  —  une asbl pour sauver la collégiale  —  LIÈGE
 
     
 
Prochaines visites guidées :

  • samedi 18 février : Les terrils des Tawes : de Bernalmont à Batterie (infos)
  • dimanche 19 février : La vallée de la Chefna (Fonds-de-Quarreux) (infos)
  • mercredi 1er mars : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (infos)
  • samedi 1er avril : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)
  • mercredi 5 avril : Les enseignes en pierre sculptée (infos)
  • dimanche 9 avril : L'église Saint-Jacques de fond en comble (version longue) (infos)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 2001 – Dernière modification : 28-06-2008 .