visiteurs
 
 
 
 

Affiche officielleAfficheExposition universelle de 1905


Le quartier du Vieux-Liège

 

Le Vieux-Liège est situé au confluent de la Meuse et de l'Ourthe, au centre et dans la partie la plus pittoresque de l'Exposition. Ce quartier ancien, dont la superficie est de quatre hectares environ, comporte plus de cent maisons, monuments ou échoppes.

La massive Porte d'Amercœur donne accès au Quartier ; un escalier monumental nous conduit à la place aux Chevaux où domine l'hôtel-de-ville de Visé ; dans une des plus pittoresques maisons de cette place se trouve le théâtre des Marionnettes, sans lequel le Vieux-Liège n'aurait pas été complet, et où sailliront les traits mordants et les blagues de Chanchet, le symbolique type liégeois. D'autres théâtres offriront aussi aux visiteurs l'attrait de leurs spectacles variés.


L'entrée principale de l'Exposition à l'extrémité du pont de Fragnée et le site du Vieux-Liège, sur la droite, avec la reconstitution de la grande tour de la défunte cathédrale Saint-Lambert.

Devant nous est le Vinâve, rue de commerçants, où l'on remarque la maison du Cornet de poste, celle en ardoises d'Ensival, la maison Batta de Huy, la Fontaine de la Vierge de Delcourt, etc.

Le long de l'Ourthe, « Sur les Remparts », s'établiront des cabarets, des restaurants et des guinguettes où, sous la tonnelle, on ira boire le café et manger la « dorée », cette populaire tarte au riz.

La Grand'Place du Vieux-Liège reproduit l'ancienne place du Marché. Dominant tous les édifices, se dresse l'antique Cathédrale Saint-Lambert construite sous Notger, avec ses escaliers d'asiles ; tout auprès se trouve le vieil Hôtel-de-Ville, tel qu'il avait été conçu a l'origine, mais dont l'exécution fut toujours entravée par des vicissitudes diverses. Il abritera des expositions variées d'art, de meubles, d'armes anciennes, etc. Au centre de la place se dresse le vieux Perron, symbole et gardien des franchises, liégeoises ; sur le côté nous voyons le château de Vêve, la Halle aux Blés de Durbuy, la Sacristie de Léau et les arcades intérieures de la seconde cour du Palais de Justice dont les entre-colonnes seront occupées par des échoppes, comme au temps jadis, etc.

Sur la Grand'Place seront aussi installés deux dioramas : le premier reproduisant l'ancien quai des Tanneurs avant 1783, l'autre évoquant la sinistre journée d'avril 1637 où fut assassiné le Bourgmestre Laruelle.

Rue Sous-les-Remparts s'installeront un relai de poste, ainsi que des échoppes et guinguettes qui nous rappelleront le souvenir du Fond-Pirette et des endroits de franche gaieté des siècles passés.

À l'extrémité Sud du Quartier, une Houillère en pleine exploitation ne manquera pas d'attirer la foule, avide de connaître le fonctionnement de cette industrie de la houille, mère nourricière de toutes les autres, sur ce sol même où nos ancêtres l'ont découverte.

Dans la rue Sous-la-Tour, dans de rustiques échoppes, des ouvriers, travaillant sous les yeux du public, feront revivre les vieux métiers.

Plan du Quartier du Vieux-Liège à l'exposition universelle de 1905.
Plan du Quartier du Vieux-Liège à l'exposition universelle de 1905.
Le Quartier du Vieux-Liège était situé à la confluence de l'Ourthe et de la Meuse, à l'extrémité du pont de Fragnée construit, lui-aussi, pour l'occasion.

Cette rue nous mène à la place du Marché où sont situés la Maison Rouge de La Neuville en Condroz, la Maison Wiertz de Dinant, le Repos de Chasse de Grivegnée. Sur cette place, des centaines de pigeons familiers, l'oiseau cher au peuple liégeois, s'ébatteront au milieu des spectateurs.

Dans le cadre archaïque du Vieux-Liège se côtoyeront les bourgeois, artisans et hommes d'armes, houilleurs et botteresses aux pittoresques costumes, renaîtront les mœurs d'antan, les fêtes joyeuses de nos aïeux.

Ces fêtes, se diviseront en deux catégories : les unes seront permanentes, régulières, périodiques, se reproduiront à jours fixes pendant toute la durée de l'Exposition ; les autres occasionnelles, très différentes des premières, destinées à leur apporter l'indispensable appoint de leur variété ; leur caractère populaire archaïque ou gracieux intéressera tous les visiteurs, d'où qu'ils viennent, à quelque classe qu'ils appartiennent.

Des concerts seront donnés deux fois par jour sur l'une des places publiques du Quartier ; tous les soirs, des « Cramignons » déambuleront dans les rues, marquant gaiement la retraite et le couvre-feu.

Au nombre des fêtes déjà proposées, citons des cortèges historiques, une « joyeuse entrée », la Fête de Mai, la Fête des Vendanges, les Fêtes de quartiers, des jeux et danses populaires, des Fêtes de métiers, des concours de chant, tir, jeux de quilles, pinsons, chant de coqs, etc., etc.

Le programme comprend aussi des foires, des expositions permanentes ou occasionnelles, des Congrès, etc., etc.

Bref l'animation, la vie régneront en souveraines maîtresses au Vieux-Liège, dispensant libéralement à chacun l'attrait, la gaieté et le profit.

Voici la liste des édifices et maisons reconstituées au Quartier du Vieux-Liège avec indication de l'époque de leur construction.

Certaines constructions existant encore sont fidèlement reproduites ; d'autres, disparues, ont été réédifiées d'après documents ; d'autres, enfin ont dû subir quelques modifications nécessitées par leur appropriation ou leur destination.

L'Ourthe et vue générale du Vieux-Liège.
Panorama du quartier du Vieux-Liège.

1. Porte d'Amercœur. (Moyen-âge.)
2. Tour et abside de l'ancienne Cathédrale de Liège. (Gothique ou ogival.)
3, 4, 5. Maisons situées sur le parvis de la Cathédrale. (Louis XV.)
6. Maison de Roannes. (Renaissance.)
7. Sacristie de Léau, (Gothique.)
8. Maison de Saint-Trond. (Renaissance.)
9. Maison de Herve. (Renaissance.)
10 et 10bis. Maisons coins rue des Prébendiers à Liège. (Renaissance.)
11. Maison de Malmédy. (Renaissance.)
12. Maison rue d'Amay à Liège. (Gothique.)
13. Le Cornet de Poste à Liège. (Renaissance.)
14. Reconstitution d'une ancienne maison de Liège. (Renaissance.)
15. Hôtel-de-Ville de Visé. (Renaissance.)
16 et 16bis. Maisons de Hasselt.
17. Maison de Liège.
18. Maison de la rue Cheravoie à Liège. (Louis XIV.)
19. Maison de Herve. (Louis XIV.)
20. Maison rue Saint-Etienne à Liège. (Renaissance.)
21. Maison Wiertz & Dinant.
22. Rendez-vous de Chasse de Grivegnée.
23. Maison rue de l'Epée à Liège. (Renaissance.)
24 et 24bis. Maisons d'Ensival. (Renaissance.)
25 et 25bis. Maisons de Jemeppe. (Renaissance.)
26. Maison rue du Pont à Liège (Renaissance.)
27. Maison de Verviers. (Renaissance.)
28. Maison de Herve. (Louis XIV.)
29. Maison rue Fond-Saint-Servais à Liège. (Gothique.)
30. Maison d'Ensival. (Renaissance.)
31. Une face de la maison Batta à Huy.
32 et 32bis. Reconstitution d'anciennes maisons liégeoises. (Gothique.)
33. Reconstitution d'une ancienne maison liégeoise. (Gothique.)
34 et 34bis. Reconstitution d'anciennes maisons liégeoises. (Renaissance.)
35. Reconstitution d'une ancienne maison liégeoise. (Renaissance.)
36. Reconstitution d'une ancienne maison liégeoise. (Renaissance.)
37 et 37bis. Reconstitution d'anciennes maisons liégeoises. (Renaissance.)
38. Reconstitution d'une ancienne maison liégeoise. (Renaissance.)
39. Maison à Yvoz. (Renaissance.)
40. Reconstitution d'une ancienne maison liégeoise. (Renaissance.)
41 et 42. Maisons de Huy. (Renaissance.)
43. Reconstitution d'une ancienne maison liégeoise. (Renaissance.)
44. Maison à Ensival.
45. Maison à Verviers. (Renaissance.)
46. Maison boulevard d'Avroy à Liège. (Renaissance.)
46bis. Maison rue du Pont à Liège. (Renaissance.)
47. Deuxième face de la maison Batta à Huy. (Renaissance, pignon Louis XIV.)
48 et 48bis. Maisons attenant au Mont-de-Piété à Liège. (Renaissance.)
49. Château de Vêves. (Gothique et Renaissance.)
50. Halle aux Blés de Durbuy. (Renaissance.)
51. Hôtel-de-Ville de Liège. (Gothique.)
52. Maison rue du Pont à Liège. (Renaissance.)
53. Maison de Hasselt. (Louis XIII.)
54. Maison coin de la rue Saint-Antoine et de la rue du Pont à Liège. (Gothique.)
55. Maison rue Volière à Liège. (Renaissance.)
56. Maison à Herve. (Louis XIV).
57. Li rodje mohonne.
58. Ferme de La Neuville en Condroz. (Gothique.)
59. Maison rue Sur-les-Foulons à Liège. (Renaissance.)
60. Maison rue St-Jean-Baptiste à Liège. (Renaissance.)
61. Porte du Palais des Princes-Evêques de Liège. (Gothique.)
61bis. Maison à Laroche. (Louis XV.)

 

Reconstitution de la tour de l'ancienne cathédrale Saint-Lambert

Panorama du Vieux-Liège pris de l'extérieur.
Sur ce panorama du Quartier du Vieux-Liège, on distingue très bien la reconstitution de la tour de la cathédrale Saint-Lambert.

Sur le terrain du quartier du Vieux-Liège commence à s'élever la puissante charpente d'une reproduction de la tour de l'ancienne cathédrale Saint-Lambert. Il a bien fallu renoncer à restituer, en entier, l'antique cathédrale ; ce projet était trop gigantesque et par conséquent impraticable. […] Le champ du Vieux-Liège y aurait à peine suffi. Ce qu'on peut faire, c'est reconstruire les parties de l'édifice qui se voyaient de la place du Marché, c'est-à-dire la grande tour, l'abside du chœur et une partie du transept. Ce projet ne laisse pas que d'être grandiose, car la tour, y compris la flèche, s'élèvera à plus de 60 m de hauteur. C'est plus de la moitié de la hauteur réelle à laquelle s'élevait la grande tour.

Cette œuvre de restitution archéologique a été étudiée avec le plus grand soin ; quantité de documents, tant graphiques que littéraires, ont été consultés, comparés, étudiés jusque dans leurs moindres détails, afin de rendre l'exécution aussi exacte et aussi parfaite que possible. Faute de place on a dû renoncer à reconstruire les cloîtres, mais on n'a pas oublié l'escalier d'asile par lequel on montait du Marché à la cathédrale. […].


Texte extrait de « Exposition universelle de Liège 1905. Le Vieux-Liège Quartier ancien ». Imprimerie La Meuse, 1905, brochure in-12°, 16 p.

Découvrez aussi l'Exposition en cartes postales

PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE
 
     
 
Prochaines visites guidées :
  • dimanche 25 juin : La fête du terril (Thier-à-Liège) (infos)
  • mercredi 5 juillet : Les enseignes en pierre sculptée (infos)
  • Samedi 8 juillet : Les fortifications de la citadelle (infos)
  • Samedi 5 août : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)
  • Mercredi 22 novembre : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (info)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 02-2002 – Dernière modification : 20-04-2008 .