visiteurs
 
 
 
 

Jean de BETHUNE

Initiateur du mouvement néogothique en Belgique

 

Portrait de Jean de BETHUNEJean-Baptiste-Charles-François BETHUNE (Courtrai, 25 avril 1821 - Gand, 9 juin 1894) étudie d'abord le droit à l'université de Louvain, puis sur les conseils de son père, il s'initie au domaine administratif au gouvernement provincial à Bruges. Mais très vite, il est attiré par l'art chrétien et embrasse tour à tour les carrières de professeur, architecte, sculpteur, orfèvre, etc. Il découvre et forme autour de lui une pléiade d'artistes et de collaborateurs qui lui doivent leur initiation aux principes de l'art chrétien. Il est membre fondateur des écoles Saint-Luc et président de la Gilde de Saint-Thomas et de Saint-Luc. Il est le principal instigateur du mouvement néogothique en Belgique. Il construit le béguinage de Sint-Amandsberg, l'église et le couvent de Vivekapelle, les châteaux de Loppem et de Sint-Andries. Il est également créateur de mobilier et de vitraux pour les cathédrales de Bruges, Gand, Anvers et Tournai. Suite à un concours international, il est désigné pour réaliser la mosaïque du dôme carolingien d'Aix-la-Chapelle. Son chef-d'œuvre est la construction de l'abbaye de Maredsous dont la première pierre fut posée le 20 mars 1873. À Maredsous, il dessine l'architecture et la polychromie intérieure, le mobilier, les vitraux, les ferronneries, orfèvreries et dinanderies, les broderies et ornements liturgiques. À Liège, son principal collaborateur, Jules HELBIG, lui consacra plusieurs ouvrages biographiques.

 

Son œuvre à l'église Sainte-Jacques

Vitraux Deux verrières pour les chapelles absidiales du chœur ; projet dessiné en 1859 ; demeuré sans suite.
Autel du Sacré-Cœur Dessiné en 1878 ; exécuté par de Boeck et Van Wint en 1880.
Couronnes pédiculées Dessinées en 1878 ; demeuré sans suite.
Statue de saint Joseph Sculptée par Léopold Blanchard en 1885.
Reliquaire des saints Jacques Exécuté par Joseph Wilmotte en 1889.

Finalement, les œuvres réalisées sur les plans de Jean de Bethune sont : le reliquaire des deux saints Jacques, l’autel du Sacré-Coeur et la statue de saint Joseph.

Reliquaire des saints Jacques le Majeur et le Mineur

Le reliquaire a été exécuté en 1889 par Joseph Wilmotte sur les plans de Jean de Bethune. Il est en bronze doré enrichi de cristaux de roche, d'améthystes, de cornalines, de malachites, de lapis-lazuli et de grenats.

Quatre lévites portent un brancard couvert de lambrequins, sur lesquels le burin a imité les dessins d'un tissu des plus riches. Le reliquaire proprement dit se compose de deux tablettes superposées, d'où sortent des rinceaux, qui soutiennent un cylindre de cristal. Dans celui-ci, les deux reliques, dont un fragment du radius de l'apôtre saint Jacques le Majeur, rapporté de Compostelle en 1056 par le moine Robert.

Un dais abrite la relique. Les colonnettes sont en émail opaque, de couleurs graduées, comme les émaux rhénans des XIIIe et XIVe siècles. Sur les frontons du baldaquin se détachent des statuettes en relief, notamment celles de saint Jacques le Majeur et de saint Jacques le Mineur ; des phylactères, portant des inscriptions émaillées, se déroulent aux pieds de ces figures.

Autel du Sacré-Cœur

On y voit le Sacré-Cœur de Jésus, prié par sainte Marguerite-Marie Alacoque (XVIIe siècle) qui diffusa son culte. Sur les flancs sont disposés les statues de saint Bernard et d'une abbesse de moniales cisterciennes, sainte Gertrude de Helfta (1256 - 1302), monastère de Thuringe, célèbre mystique connue pour sa dévotion au Sacré-Cœur d'où son nom de grande sainte Gertrude.

Autel du Sacré-Cœur.
Autel du Sacré-Cœur.
 
Détail de l'autel du Sacré-Cœur.
Détail de l'autel du Sacré-Cœur.
 
Reliquaire des saints Jacques.
Reliquaire des saints Jacques.

Clichés : © IRPA-KIK - Bruxelles.

Note :
Au début du XXe siècle, le nom de la famille « BETHUNE » a été transformé en « DE BÉTHUNE ». Toutefois, c'est l'orthographe utilisée par l'artiste lui-même et ses contemporains qui a été adoptée dans ces pages.

 

PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE
 
     
 
Prochaines visites guidées :
  • mercredi 5 juillet : Les enseignes en pierre sculptée (infos)
  • Samedi 8 juillet : Les fortifications de la citadelle (infos)
  • Samedi 5 août : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)
  • Mercredi 22 novembre : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (infos)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 02-2002 – Dernière modification : 31-10-2007 .