visiteurs
 
 
 
 

Les bonnes villes de la principauté de Liège

Waremme

Liste des bonnes villes

Waremme est située sur la chaussée Brunehaut, ancienne route romaine reliant Bavay à Cologne. Elle est arrosée par le Geer.

Des traces d'occupations des époques préhistorique – site omalien du Bois des Tombes – et romaine – tumuli et villa gallo-romaine – ont été découvertes à l'emplacement de la ville actuelle.

Waremme et le comté de Haspinga - ou Hesbaye - dont elle faisait partie, deviennent liégeois au XIe siècle. Probablement en 1040, lorsque l'évêque Nithard reçoit le comté en donation de l'empereur Henri III. Toutefois, cette version est contradictoire avec deux actes de 1078 et 1079. Ces actes font mention de la comtesse Ermengarde, parente de l'évêque de Liège, Henri de Verdun, qui aurait donné ses biens et ses sujets de Waremme, pour une part à Saint-Barthélemy de Liège, et pour l'autre à Saint-Lambert de Liège. Quoi qu'il en soit, Waremme fait alors partie de la principauté et l'évêque y est représenté par un châtelain et un avoué. Ces deux fonctions sont rapidement réunies dans les mains des seigneurs de Jeneffe. La ville est affranchie dans la première moitié du XIVe siècle.

Un marché régional est attesté dès 1313, une halle au 14e siècle et un perron en 1474. Au Moyen Âge, la cité compte dix corporations de métiers.

Comme toutes les Bonnes Villes, Waremme est pillée et incendiée à plusieurs reprises : 1213, 1255, 1313, 1347, 1568, 1578, 1636, 1649, 1654, 1691, 1746, 1747 et 1748. Ainsi, en 1213, pendant la guerre de succession du comté de Moha, le duc de Brabant, Henri I, incendie la ville sans réussir à prendre le château. La bataille de Steppes qui suit, venge l'honneur des liégeois et c'est en 1227, que le duc de Brabant revient à Waremme, humilié, pour y signer la paix avec l'évêque de Liège, Hugues de Pierrepont. La querelle fratricide des Awans et des Waroux, qui décime la chevalerie liégeoise entre 1296 et 1335, entraîne la mise à feu et à sang de la ville en 1313 par les Waroux ; le châtelain de Waremme soutenant les Awans. Du XVIe au XVIIIe siècles, la ville est victime de déprédations causées par les armées étrangères qui y cantonnent fréquemment.

La paroisse Saint-Pierre est à la collation de Saint-Paul de Liège, qui l'a reçue en 1181 du chapitre de Saint-Lambert en échange du village de Nandrin ; mais Saint-Lambert est le décimateur. Les Récollets viennent s'installer à Waremme en 1624 et les Sépulchrines en 1640.

Le romancier Hubert Stiernet est né à Waremme en 1863.

Actuellement, Waremme est une commune essentiellement agricole ; toutefois, la majorité des Waremmiens font la navette journalière vers Bruxelles pour y travailler.

 


LE LOUP (Remacle), Vue de la Ville de Warem Capitale de hesbaie. - vers 1735.
  Affiliations :

Principauté de Liège, quart. de Hesbaye
France, dép. de l'Ourthe (1795)
Pays-Bas, prov. de Liège (1815)

Belgique (1830)
Province de Liège
Ch.-l. arrondissement
Région wallonne

Diocèse : Liège



PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE

 
     
 
Prochaines visites guidées :
  • mercredi 5 juillet : Les enseignes en pierre sculptée (infos)
  • Samedi 8 juillet : Les fortifications de la citadelle (infos)
  • Samedi 5 août : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)
  • Mercredi 22 novembre : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (infos)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 02-2003 – Dernière modification : 1-11-2007 .