visiteurs
 
 
 
 

Les bonnes villes de la principauté de Liège

Thuin

Liste des bonnes villes

L'occupation du site remonte à l'époque néolithique. Une nécropole gallo-romaine a également été mise à jour en 1963.

Thuin constitue une citadelle avancée de la Thudinie en principauté de Liège. La ville est bâtie sur une colline bordée par deux rivières – la Sambre et le Biesmelle – et se partage entre une ville basse et une ville haute bâtie sur un éperon rocheux anciennement fortifié.

L'agglomération primitive remonte au moins au IXe siècle avec l'existence d'une bourgade de 38 maisons et d'un château appartenant aux moines de l'abbaye de Lobbes. C'est la conclusion que l'on peut tirer du polyptyque de Lobbes datant de 868. La première enceinte du bourg supérieur est construite sous l'épiscopat de Notger, à la fin du Xe siècle. L'avouerie de Thuin appartient au seigneur de Marchienne et 17 villages constituent la châtellenie dont la population est astreinte à la défense de la forteresse qui sert de refuge.

Située aux limites de la principauté, Thuin est plusieurs fois soumise à des sièges meurtriers. Les comtes de Hainaut s'en emparent avec force en 1053, 1298 et en 1408 avec la démolition définitive du château. En 1655, les troupes du prince de Condé, alors au service de l'Espagne, en font le siège sans pouvoir prendre la ville. Par contre, en 1675, les troupes françaises s'en emparent aisément en raison de l'intelligence de certains bourgeois avec les Français et l'occupent jusqu'à la paix de Nimègue en 1678. Dès lors, la Thudinie constitue une enclave liégeoise à l'intérieur des territoires conquis par la France.

L'église primitive est située dans la ville basse, à l'extérieur des fortifications. Elle est sous le patronage de l'abbaye Saint-Pierre de Lobbes jusqu'en 973 quand Notger la rattache au chapitre de Saint-Ursmer. En 1494, la paroisse change à nouveau de collateur et passe au chapitre Saint-Théodard installé dans la ville haute depuis le Xe siècle. Dans la ville haute, non loin de la collégiale, une église dédiée à Notre-Dame-des-Carmes est construite en 1670.

En bord de Sambre, Thuin a conservé son vieux quartier avec son port et ses péniches. Depuis la place du Chapitre, on peut admirer un superbe panorama sur la ville basse et la sinueuse vallée de la Sambre, ainsi que sur la pittoresque cité de Lobbes avec sa collégiale romane Saint-Ursmer.

Une balade dans la ville permet de découvrir un riche patrimoine monumental. L'Hôtel des Postes, ancien refuge de l'abbaye de Lobbes, est un bâtiment du XVIe siècle. L'ancien couvent des Sœurs Grises possède un très beau cloître du XVIIIe siècle. Dans les remparts du XVe siècle, la tour Notger est le seul vestige du Xe siècle. De plus, le viaduc en forme de "S" sur la Sambre est unique en Europe.

 


LE LOUP (Remacle), Vue de la Ville de Thuyn a la Sambre. - vers 1735.
  Affiliations :

Principauté de Liège, quart. Entre-Sambre-et-Meuse
France, dép. de Jemappes (1795)
Pays-Bas, prov. du Hainaut (1815)

Belgique (1830)
Province du Hainaut
Ch.-l. arrondissement
Région wallonne

Diocèse : Liège, Tournai (1802)



PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE
 
     
 
Prochaines visites guidées :
  • mercredi 5 juillet : Les enseignes en pierre sculptée (infos)
  • Samedi 8 juillet : Les fortifications de la citadelle (infos)
  • Samedi 5 août : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)
  • Mercredi 22 novembre : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (infos)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 02-2003 – Dernière modification : 1-11-2007 .