visiteurs
 
 
 
 

Les bonnes villes de la principauté de Liège

Sint-Truiden

Liste des bonnes villes

Dès l'époque romaine, un noyau habité existe le long de la chaussée Bavay-Tongres-Cologne. Vers 650-660, saint Trond - ou Trudon - fonde une abbaye sur le domaine de ses parents, gros propriétaires fonciers locaux. L'abbaye et ses domaines sont ensuite offerts à l'évêque de Metz et elle devient bénédictine vers 850. Enrichie par des donations, elle constitue un très vaste domaine. Au même moment, Saint-Trond devient un lieu de pèlerinage très fréquenté. Détruite par les Normands à la fin du IXe siècle, l'abbaye est reconstruite au siècle suivant. La ville est alors sous la co-souveraineté de l'évêque de Metz et de l'abbé de Saint-Trudon. En 1227, suite à un échange, tous les biens et droits de l'évêque de Metz deviennent possession de l'évêque de Liège qui, par la même occasion, devient co-seigneur de la ville. Saint-Trond devient dès lors une bonne ville de la principauté.

La ville est fortifiée dès le XIe siècle et scindée en deux seigneuries distinctes. Cette situation de double seigneurie est la cause de conflits répétés. Chaque seigneur y nomme sept échevins et un bailli qualifiés pour exercer la justice dans leur propre territoire. Toutefois, ils siègent presque toujours comme un seul banc échevinal et appliquent le droit liégeois.

Pendant tout le Moyen Âge, Sint-Truiden est un important centre drapier dont les produits se vendent sur les marchés français et allemands. À partir du XIVe siècle, un important marché aux bestiaux contribue également à l'essor de la ville.

La ville est plusieurs fois détruite et conquise : en 1347 par le duc de Brabant, en 1467 par Charles le Téméraire, en 1568 par le prince d'Orange et en 1672 par les Français.

De très nombreuses communautés religieuses s'établissent sur le territoire de la ville : Frères Minimes au 13e siècle, Cisterciennes à Terbeeck en 1221, Bénédictines à Nonnemielen vers 1194, Chevaliers de l'Ordre teutonique à la commanderie de Bernissem en 1240, Bégards au XIIIe siècle - devenu le Petit-Séminiare en 1590 -, béguinage de Sainte-Agnès en 1258, chanoinesses de saint Augustin à Sint-Luciëndal en 1416, Franciscaines à Steenaert vers 1394, Alexins en 1473, Sœurs Grises en 1532, chanoinesses du Saint-Sépulchre en 1539, Capucins en 1614 et Capucines en 1640.

Aujourd'hui, Sint-Truiden possède l'un des plus grands marchés aux bestiaux et les deux plus grandes criées aux fruits de Belgique.

La ville est riche en patrimoine architectural comme en témoignent les nombreux monuments accessibles au public. De l'ancienne église abbatiale, seule la tour - en partie du XIe siècle, remaniée et rehaussée en style gothique - a été conservée ; le porche baroque date de 1655 et les bâtiments abbatiaux du XVIIIe siècle. La salle dite impériale, dans le quartier de l'abbé, est décorée de peintures murales réalisées en 1770 par l'italien Caldelli. L'église Saint-Pierre remonte au XIIe siècle et posséderait la plus ancienne voûte romane de Belgique, bien que cela ne soit pas vérifié, l'église ayant fortement été remaniée. Le béguinage de Saint-Agnès, fondé en 1258, possède une église gothique aujourd'hui transformée en musée d'art religieux. L'édifice est remarquable par son intérieur qui renferme 38 peintures murales réalisées du XIIIe au XVIIe siècle. La Grand-Place est dominée par la collégiale Notre-Dame et l'Hôtel de Ville. Ce dernier est un gracieux édifice flanqué d'un beffroi du XVIIe siècle abritant un carillon de 41 cloches. Au pied du beffroi, le perron date de 1596.

En français : Saint-Trond.

 


LE LOUP (Remacle), Vue de la Ville de Saint Trond. - vers 1735.
  Affiliations :

Principauté de Liège, quart. de Looz
France, dép. de la Meuse-Inférieure (1795)
Pays-Bas, prov. du Limbourg (1815)

Belgique (1830)
Province du Limbourg
Arrondissement de Hasselt
Région flamande

Diocèse : Liège, Hasselt (1967)



PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE
 
     
 
Prochaines visites guidées :
  • mercredi 5 juillet : Les enseignes en pierre sculptée (infos)
  • Samedi 8 juillet : Les fortifications de la citadelle (infos)
  • Samedi 5 août : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)
  • Mercredi 22 novembre : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (infos)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 02-2003 – Dernière modification : 1-11-2007 .