visiteurs
 
 
 
 

Les bonnes villes de la principauté de Liège

Maaseik

Liste des bonnes villes

Le nom de la localité est attesté en 1139 sous la forme Eche et en 1155 sous la forme Eike - du germanique eikja qui signifie chêne.

Le site est habité depuis l'époque préhistorique comme en témoignent les restes retrouvés sur tout le territoire de la localité. Le noyau le plus ancien de Maaseik se situe probablement dans l'actuel village d'Aldeneik - oud eik - où un propriétaire foncier fonde au VIIIe siècle un couvent pour ses filles Harlinde et Relinde. Bien que les Normands détruisent ce couvent vers 870, il est très rapidement reconstruit et en 930, l'évêque de Liège, Richer, fonde un chapitre de douze chanoines. En 972, l'empereur fait don de la totalité du domaine d'Aldeneik à l'évêque Notger.

C'est un peu plus loin, entre deux anciens bras de la Meuse, qu'une nouvelle colonie se crée autour d'un château fort construit vers la fin du Xe siècle comme demeure des comtes mosans et que les comtes de Looz s'approprient au XIe siècle. En raison de sa situation plus favorable au bord de la Meuse, cette nouvelle localité, Nova Eycke ou Nieuw Eik qui va devenir Maaseik, supplante rapidement Aldeneik.

Maaseik reçoit des libertés communales en 1386 et l'administration de la ville est alors confiée à deux bourgmestres désignés par les six corporations de métiers. Comme pour les autres villes du comté de Looz, deux bancs échevinaux existent à Maaseik : le premier pour le territoire situé à l'intérieur de l'enceinte fortifiée et qui suit le droit liégeois, le second pour les territoires extérieurs et qui suit le droit lossain.

Au XIVe siècle, la localité devient un centre régional de la draperie tirant pleinement profit de la navigation fluviale, et à la fin du siècle, l'ancien château disparaît au profit de celui de Stokkem qui lui succède en tant que centre comtal mosan.

Avec un développement considérable du XVe au XVIIe siècles, Maaseik est à maintes reprises pillée : en 1397, 1467, 1482, 1489-1490, 1542, 1672-1675 et 1677 ; et le siège de cantonnements militaires en 1706, 1740 et 1795-1796. En 1650 et 1683-1684, des quartiers entiers sont réduits en cendres. En 1587, 1634 et 1673, la ville est touchée par des épidémies qui font de très nombreuses victimes.

Vers 1244, la paroisse de Maaseik est détachée d'Aldeneik et devient Sainte-Catherine, tandis que le chapitre de Saint-Pierre d'Aldeneik est transféré à Maaseik en 1570. Un béguinage est créé en 1245, puis transformé en 1430 pour devenir le couvent Sainte-Agnès des chanoinesses de Saint-Augustin. Les Croisiers s'y établissent également en 1476 et ouvrent une école aux 17e siècle. En 1626, c'est au tour des Capucins et des Frères Mineurs de venir s'installer à Maaseik.

Maaseik serait probablement la ville natale des frères Van Eyck, Jean et Hubert. Leur œuvre la plus connue est l'Adoration de l'Agneau Mystique, polyptyque réalisé en 1432 pour la cathédrale Saint-Bavon à Gand.

De nos jours, la ville possède toujours un riche patrimoine architectural avec plus de 25 maisons des XVIIe et XVIIIe siècles, qui étaient à l'époque des demeures de riches mariniers ou de chanoines. Sur la Grand-Place, De Blauwe Leeuw hébergea une pharmacie de 1704 à 1962. Actuellement transformée en musée, il s'agit de la plus ancienne pharmacie de Belgique. Au centre de la place se dresse la statue en marbre des peintres Jean et Hubert Van Eyck. L'actuelle église Sainte-Catherine est un édifice de 1840 qui abrite un musée en sous-sol où on peut voir le Codex Eyckensis du VIIIe siècle qui est le plus ancien livre de Belgique, ainsi que de nombreuses pièces provenant du trésor de l'ancienne abbaye d'Aldeneik. Enfin, dans l'église des Frères Mineurs est exposée une maquette du vieux Maaseik et un spectacle son et lumière retrace la vie et l'œuvre des frères Van Eyck.

 


LE LOUP (Remacle), Vue de la Ville de Maeseick à la meuse. - vers 1735.
  Affiliations :

Comté de Looz
Principauté de Liège, quart. de Looz (1366)
France, dép. de la Meuse-Inférieure (1795)
Pays-Bas, prov. du Limbourg (1815)

Belgique (1830)
Province du Limbourg
Ch.-l. arrondissement
Région flamande

Diocèse : Liège, Hasselt (1967)



PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE
 
     
 
Prochaines visites guidées :
  • mercredi 5 juillet : Les enseignes en pierre sculptée (infos)
  • Samedi 8 juillet : Les fortifications de la citadelle (infos)
  • Samedi 5 août : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)
  • Mercredi 22 novembre : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (infos)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 02-2003 – Dernière modification : 1-11-2007 .