visiteurs
 
 
 
 

Les bonnes villes de la principauté de Liège

Hasselt

Liste des bonnes villes

Hasselt fait partie du comté de Looz et devient une bonne ville vers 1200 en recevant le droit liégeois. Dès le XIIIe siècle, grâce à sa position stratégique sur la voie commerciale Bruges-Diest-Maastricht-Cologne, elle ravit à Looz le titre de chef-lieu du comté. La première mention de Hasselt remonte à 1171, sous la forme Hasselth, du germanique hasla qui signifie noisetier.

La première enceinte fortifiée date de la fin du XIIIe siècle. C'est à Hasselt que s'établit au XIVe siècle, l'atelier de monnaie le plus important du comté de Looz et la ville connaît alors un essor important en tant que centre régional du drap. À cette époque, Hasselt compte douze corporations de métiers. La riche abbaye cistercienne de Herkenrode, située à Kuringen, n'est pas étrangère à cet essor économique.

Hasselt est occupée à maintes reprises durant le XVe siècle et ses fortifications sont rasées, notamment en 1467, 1477, 1482, 1484, 1486, 1498-1502.

Au 16e siècle, avec les réformes religieuses, la ville connaît une large diffusion du protestantisme avec, pour conséquence, la fureur iconoclaste des 20 et 21 janvier 1567. Cette action est sanctionnée en mars de l'année suivante lorsque le prince-évêque, Gérard de Groesbeek, prend Hasselt et y place une garnison en guise de représailles. De 1675 à 1681, la ville est occupée par un cantonnement militaire hollandais, ainsi qu'en 1705, 1707 et 1710.

De nombreuses communautés religieuses choisissent de s'installer à Hasselt. En 1250, un béguinage est érigé à l'extérieur de l'enceinte de la ville ; il sera inséré à l'intérieur de la nouvelle enceinte en 1567. En 1610, les Augustins, déjà présents dans la ville depuis le XIIIe siècle, fondent une école latine dont le rayonnement va s'étendre à toute la région. D'autres ordres font de même : les Sœurs Franciscaines en 1426, les Frères Cellites en 1483, les Capucins en 1616, les Sœurs Grises en 1625, les Frères Mineurs en 1634 et les Bons-Enfants en 1638.

En 1789, pendant la Révolution liégeoise, Hasselt joue un rôle important dans la révolte contre le prince-évêque.

Dès la fin du XVIIIe siècle, les distilleries de genièvre commencent à prendre de l'importance avec l'exploitation de vastes zones de bruyères situées au nord de la ville. Au XIXe siècle, Hasselt est la plus grande productrice de genièvre en Belgique.

À partir de la période d'occupation française, la ville de Hasselt est supplantée par Maastricht. Toutefois, elle retrouve de l'importance en 1839 lorsqu'elle devient le chef-lieu de la province du Limbourg belge. Les derniers remparts de la ville sont démolis vers 1850 pour laisser place à un boulevard périphérique. Le développement de Hasselt s'accélère avec la construction d'une darse sur le canal Albert entre 1930 et 1939. Aujourd'hui, Hasselt est le cinquième centre commercial du pays.

Depuis 1967, Hasselt est le siège d'un évêché et l'ancienne église Saint-Quentin a été élevée au rang de cathédrale.

Le Musée national du Genièvre est installé dans une authentique distillerie et fabrique de liqueurs du XIXe siècle. L'histoire du genièvre et sa fabrication y sont largement évoqués. Une distillerie à vapeur intacte de 1880 est la pièce maîtresse du musée. Le béguinage se trouve dans un des rares coins verts à l'intérieur de la ville. L'église Notre-Dame, construite en 1731, abrite l'autel en marbre blanc, sculpté par le Liégeois Jean Del Cour, pour l'ancienne église abbatiale d'Herkenrode.


LE LOUP (Remacle), Vue de la Ville de Hasselt. - vers 1735.
  Affiliations :

Comté de Looz
Principauté de Liège, quart. de Looz(1366)
France, dép. de la Meuse Inférieure (1795)
Pays-Bas, prov. du Limbourg (1815)

Belgique (1830)
Ch.-l. de la province du Limbourg (1839)
Ch.-l. arrondissement
Région flamande

Diocèse : Liège, Hasselt (1967)



PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE
 
     
 
Prochaines visites guidées :
  • mercredi 5 juillet : Les enseignes en pierre sculptée (infos)
  • Samedi 8 juillet : Les fortifications de la citadelle (infos)
  • Samedi 5 août : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)
  • Mercredi 22 novembre : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (infos)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 02-2003 – Dernière modification : 1-11-2007 .